de daniel / 6

Publié le par le bol vide

du blog d’anna :




ce soir dans l’air

comme une odeur

ourlée de rosée 


anna (7-10/3/07)




*


la délicatesse du pinceau

contours fragiles

la toile sur la plage


*


avec la pluie

parfois

j’aime être triste

 


*


suivre leurs traces

dans les eaux profondes

de vraies torpilles



anna (10/3/07)




de l’enfant à la mère

de la mère à l’enfant


visible et invisible


-


un rayon

de dehors à dedans

comme de la soie


-


vert sur bleu

émerge pianissimo

le riz fragile


: anna (20-29/3/07)


d.


 



Publié dans haïku

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article