tendance en mécanique quantique

Publié le par le bol vide

rien existe
tout a tendance à exister


Q.P

 

 au moment où je  termine l'écriture d'un haïku... il est déjà trop tard...  le geste orphelin s'efface instantanément, il atténue la pensée et récupère l'énergie projetée sur le papier... je ne me retourne pas sur ce qui est  enregistré dans le passé...le haïku est forcément doublé par l'évènement... Je ne reprends pas un écrit... je le laisse dans son intégrité réussie ou maladroite... je le laisse trouver sa place tel qu'il est... je l'abandonne à lui-même... s'il a quelque chose à transmettre, il trouvera comment le faire...
Même signé, le haïku accompli ne m'appartient pas, pas plus que ce je peins, ce que je pense ou ce que je suis ... comme tout être, je suis un élément, parmi tous les autres, complémentaire de la pensée collective...  le passé croise le présent... la masse l'unité... le vide le plein... Tout semble vouloir exister... cette illusion, provoque les  encombrants  conflits qui opposent les raisonnements... la pensée altère la vie. Tout au long de son évolution, l'eau change de spectre, la pierre se dilate, la terre se contracte, l'air se dilue... et inversement... et plus on cherche à comprendre l'évidence,  moins on trouve l'essentiel...


anna


Publié dans théorie du haïku

Commenter cet article

barbad 11/11/2012 12:07

l'humilité grandit l'homme.
Je suis tout à fait en phase avec ces merveilleux écrits, si forts, si vrais... tout simplement.
Barbad