de Michael Dylan Welch

Publié le par le bol vide


sur
www.haikuworld.org/begin/mdwelch.apr2003.html

" Au lieu d'écrire sur vos RÉACTIONS aux stimuli, dans un bon haïku vous écrivez sur ces choses qui CAUSENT vos réactions. De cette manière vos lecteurs peuvent expérimenter les mêmes sentiments que vous avez ressentis, sans que vous ayiez à les leur expliquer. "
(...)
" Le haïku étant refermé par l'emploi de l'explication subjective."
(...)
Avec un mot-de-saison, vous connectez le poème à la nature et au temps et à d'autres poèmes. Par-dessus tout, un haïku, mystérieusement, crée une impression émotionnelle.
(...)
Sorti du bois
l'oiseau que je ne connaissais
que par son chant

: Paul O. Williams, Belmont, Californie

D'un point de vue pratique les haïkus n'ont jamais de titre, ne riment presque jamais, utilisent rarement des métaphores et comparaisons patentes. La raison en est que ces stratagèmes rendent le lecteur plus souvent conscient des mots que de leur sens. "
(...)
" En écrivant votre haïku, mettez l'accent sur les perceptions et les images (...) Écrivez objectivement à propos de vos  perceptions. Tâchez de maîtriser la compréhension de ce qui est objectif et de ce qui est subjectif dans ce que vous écrivez.
(...) les descriptions objectives soigneusement juxtaposées, que vous présentez...
(...)
Beaucoup d'autres techniques qui sont beaucoup plus vitales au haïku qu'une structure extérieure superficielle. Cherchez les formes les plus profondes de haïku - les perceptions vives qui sont présentées objectivement à travers l'emploi de la juxtaposition."

Robert Spiess (R.S. Memorial 2006) : " Le poète doit avoir l'intuition que certaines choses, bien que de caractères "opposés", ont néanmoins une résonance entre elles qui évoquera une révélation quand elles sont juxtaposées, en accord avec les canons éprouvés et l'esthétique du haïku."

La Déclaration de Matsuyama 2006 : " Le haïku est appréhendé par les 5 sens, pas par la logique... de façon à sauter au-dessus du fossé entre la logique et les sens, des techniques spécifiques de rhétorique japonaise telles que le kireji et le kigo furent inventées."

" Le haïjin décrit rarement ses propres sentiments,mais laisse plutôt la juxtaposition de ses images nous faire ressentir ses émotions... Tant est passé sous silence que ses trois lignes brèves demandent plus qu'une lecture normale."


Michael Dylan Welch

Publié dans théorie du haïku

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article