de Luc Bordes / 4

Publié le par le bol vide

cour d'école déserte

le vent le laisse aux enfants

l'avion en papier


 

Luc

 


 


Publié dans haïku

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anna 15/05/2009 01:34

on ne le saccage peut-être pas... mais on enlève forcément quelque chose ... on veut lui rendre une harmonie, que l'on ne lui retrouve plus ... ou lui donner quelque chose qui lui manque... je pense qu'à ce stade là, le haïku est foutu ... il a perdu son énergie, son essence... le retaper ne lui apportera rien de plus qu'un ravalement de circonstance... du moins, j'ai cette sensation ... il me semble plus important alors, de repenser, ce qui nous a donné envie d'écrire un haïku et de le reformer avec un nouvel élan ...

on ne jette pas assez ce qui est mauvais ... finalement cela nous encombre ... et nous empêche de progresser plus librement

bonne nuit et à bientôt

anna

py+daniel 14/05/2009 23:19

... oui pour l'énergie première au haïku, sans elle, pas de véritable haïku, c'est sûr ! -
Mais le "saccage"-t-on forcément si l'on y revient pour le "modifier" ?... Si/quand je reviens sur un haïku, j'ai la faiblesse/prétention ? de croire que c'est pour l'"améliorer", pour le rendre plus "juste" de nouveau, parce que je n'ai pas sû l'écrire correctement du premier coup !... et je cherche à ce qu'il se rapproche alors encore plus exactement de l'étincelle première !...
bien à toi, à vous,
dan

py+daniel 14/05/2009 23:11

oui, anna, tu as bien ressenti ce haïku tel que Luc l'a écrit - quant à moi, vraiment, j'ai buté sur ce "le" qui m'a encombré,
mais peut-être (sûrement) que tu as raison dans le sens où le haïku "appartient" à son auteur... et que ce n'est vraiment pas d'une importance si capitale ! (merci de me modérer !!!)
dan

anna 14/05/2009 15:58

je ne sais pas daniel si cela a une importance élémentaire ... et si oui, dans ce cas, au contraire, je trouve que les deux "le" créent une impression de douce mélancolie ... enlever le "le" dans ce cas, déséquilibrerait cette sensation, et on obtiendrait autre chose ... il me paraît important de faire confiance en celui qui écrit... qu'importe sa recherche, celle-ci lui appartient et ne peut être comprise par autrui .... la seule chose que nous puissions soumettre c'est notre appréciation ... on aime ou on aime pas... Ces propositions, de suppression ou d'inversion de texte, m'interpellent de plus en plus

le haïku est un coup de pinceau, un coup de l'esprit ... il est bon ou mauvais ... le retravailler c'est le saccager ... dans un haïku, c'est l'énergie première qui est importante ... remettre une couche par dessus ne peut que la faire disparaître


voili voilà ... tout change de toute manière... le plus dur c'est de s'en rendre compte

j'aime bien ce haïku ... il m'a projetée dans la cour d'école de mon tout petit village en montagne ... et cette scène là ... je l'ai vue ...elle est tellement ordinaire et tellement singulière à la fois

à plus

anna

py+daniel 14/05/2009 12:53

Bonjour ! je ne vois pas l'utilité du deuxième "le" de la deuxième ligne du haïku de Luc ! ... il m'encombre beaucoup ! (= je vois : il essaie de monter jusqu'à 7 (syllabes), ach !)

daniel

ps : une obligation (?), " un mot d'ordre " : SIMPLIFIER ! (: kyôku mai 2002)