on appelle cela comme on veut !!!

Publié le par le bol vide

lever du jour
les  feuilles  de bambous 
ont un bruit de vagues


je remercie la forêt
d'être forêt







triste, de voir le monde tourner à sa destruction... Par transparence, le mal qui lui est fait chaque instant , me blesse

depuis que j'ai pris conscience que, comme n'importe quel humain sur Terre, j'étais dans chaque vie  et chaque vie était en moi, du plus petit souffle au plus grand, sans aucune valeur de puissance... sans aucune échelle de temps et d'espace...  je souffre de tout ce que je vois ... je pleure de tout ce que je ressens... je rigole, des anecdotes de montagne, de forêt, et de mer ...  chaque jour je m'étonne de me réveiller davantage ... chaque jour, mon pas  de plus en plus ignorant, se fait de moins en moins hésitant... au fond  je ne sais pas vers quoi  je me dirige...

j'espère juste, que la Terre arrivera à terme à mettre son prédateur à genoux  ... j'espère que la Terre un jour reprendra ses droits...

je dors souvent dehors... sans autre abri que la couleur du ciel avec ou sans étoiles ... parfois même avec un peu de pluie ... et... !!

je regarde les oiseaux
voler









Publié dans haïbun

Commenter cet article