de Louis Calaferte

Publié le par le bol vide

UN COIN PERDU


Le train ne s'y arrête pas
on ne sait même pas s'il y passe
ou alors la nuit
catimini
en vitesse
Il n'y a pas de route
pas de chemin
pas de sentier
pas de rivière
qui pourrait y conduire
à la rigueur
Et puis c'est loin
c'est loin
et d'ailleurs
il n'y a personne



Louis Calaferte
in Diabolo (suivi de) Chat Perché
éd. Tarabuste, 1995

Publié dans autour du bol

Commenter cet article