quatre jeunes et beaux haïjins...

Publié le par le bol vide

°°

étape du tour-
ils repartent avec des zinnias
 et une aubergine  

zinnias en fleurs -
les 4 petits paons
ne quittent pas leur mère


fin de journée-
mouettes et goélands
attendent le départ des haïjins

légère brise-
les éclopés terminent le champagne

 
melons
 au goût de sable
 j'hésite un peu

 
la seule
à pouvoir conduire
-
plumes au vent  


Jean-Claude

°°


le jardinier
en extase
devant ses aubergines

°

mitraillant les lotus
à leur apogée

*

champagne sur la plage
"le haïku s'embourgeoise"

°

soir de juillet
l'ombre des haïjins
s'allonge
jusqu'à la mer


daniel

**



atlas, liban, himalaya
ils se questionnent
sur l'identité du cèdre

*

route de la mer -
des quatre vieux
je suis le plus jeune

*

marcher sur le sable -
ici au moins
pas de cigales

*

pas si menue
quand presque nue elle se jette
dans la mer

*

devant la mer
et son grand âge
nous levons nos flûtes à champagne

*

le vent dépose
un peu de sable
sur les tranches de melons

*

crépuscule -
sur la plage miaulent
les goëlands

*

seul sobre -
seul à danser
sur le sable

*

plage déserte -
le marchand de chouchous
pour nous seuls

*

sur le sable sec
l'empreinte des pas de mouette
résiste à la brise


Phil

**




soir d'été sur la plage
je n'avais jamais fait ça
boire du champagne à quatre


quatre coupes de champagne
tendues vers la mer
le soleil décline derrière les joncs


"dîner sur la plage"
trois hommes habillés et une femme
Manet pâlit


soucieux
il regarde la mer
infranchissable


la mer a un goût trop salé
pour moi
ce soir


le vent du nord
pousse l'eau chaude vers le large
reste la froide pour se baigner


le plus jeune d'entre nous
regarde les belles femmes
et tend son doigt vers les oiseaux

anna

**

Publié dans haïku

Commenter cet article