ego !!!

Publié le par le bol vide

A Kyoto, la couleur, la mieux portée, et de loin, c'est le gris. Soyez gris sur gris pour être vu. Faites vous petit et humble comme le myosotis, alors on vous remarquera - au bout de dix ans, il est vrai. Ici, seuls, ceux qui sont poètes (poètes ivrognes de préférence), ceux qui ont le mors aux dents, et ceux qui ont traversé le zen avec succès, ne sont ni petits, ni grands. Sont comme ils sont. Le zen, s'en prend à l'ego, mais au Japon, c'est un égo déjà si rabougri, que quelques bonnes claques en viennent à bout et, cet ego humble et subalterne une fois porté en terre, adieu l'humilité et l'effacement superflus. Avec les Occidentaux, le processus est plus douloureux. Pour le bien ou le mal, leur ego est plus musclé. On tape dessus et il enfle. C'est naturel. On tape encore et pour des mois, sinon des années les adeptes occidentaux promènent comme un pouce luxé cet ego mortifié, endolori, encombrant et qui ne veut pas rendre l'âme. On passe donc son temps à le replier, à le rentrer comme un mouchoir trop voyant qui reviendrait toujours bailler à la poche d'un costume très strict, gris bien entendu.

le vide et le plein    p119 p120

Nicolas Bouvier


petit extrait, de ce livre truculent que nous a laissé Nicolas Bouvier...

anna

Publié dans autour du bol

Commenter cet article