une saison au japon

Publié le par le bol vide

la lumière et les ténèbres sont deux faces d'une même réalité et partout où naît la lumière, de l'ombre tombe sur nous. Plus profonde est la  joie, plus profonde est la mélancolie; plus grand est le plaisir, plus grande est la souffrance. Si l'on veut s'en défaire c'est le monde qui vacille.

Natsume Sôseki


poème accompagnant la photo de Nicolas Bouvier, lanterne lampion dans " une saison au Japon" de Sandrine Bailly

Publié dans autour du bol

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article