de anna.../...

Publié le par le bol vide

ma main s'ouvre

sur la terre

des montagnes

 

 

 

frontière des saisons

est-ce la forêt qui attend ?

 

 

me parlant  de ses abeilles

une odeur de miel

traverse son regard

 

 

sur ce versant de montagne

la vie cherche son battement

 

 

 

tout est à apprendre

ma main se referme

sur quelques grains de poussière

 

anna

 

 

Publié dans haïku

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article