de Luc /31

Publié le par le bol vide

fuyant à tire-d’aile

la grande cloche du temple

                un nuage de pensées

 

 

matin frissonnant

pour seul petit déjeuner

                un croissant de lune

 

 

posé sur le toit

Orion prêt à décoller

                Sirius à sa suite

 

 

mille toiles d’araignées

révélées par la rosée

                le pré entravé

 

 

une pensée venue

par un souffle de brise

                aussitôt partie


 

                  Luc

Publié dans haïku

Commenter cet article