Le Bonheur des petits poissons 2)

Publié le par le bol vide

" Les Chinois considèrent que " peindre est surtout difficile avant de peindre", car " l'idée doit précéder le pinceau "... Pour l'artiste, il s'agit en effet de restituer d'un jet l'image qu'il s'était formée dans l'esprit avant de prendre le pinceau; et quand le pinceau attaque le papier, c'est d'un mouvement foudroyant et sans retour, " comme le faucon qui fond sur un lièvre ".

(p.20/21)

Publié dans le bol peint

Commenter cet article