si tous ces arbres ....

Publié le par le bol vide

un peu de neige sur les sommets, je pose la tronçonneuse et regarde  l'hiver prendre son temps... il fait froid le vent souffle, les arbres ont perdu leur sève... Ils hibernent silencieux... C'est le moment de l'ouvrage, c'est le moment de l'abattage... il faut choisir sans gaspiller, il faut choisir le nécessaire, rien de plus, rien de moins... les hêtres immobiles se laissent faire sans que je comprenne leur silence... Ni soumis, ni résignés ils acceptent leur destin... pendant l'abattage,  chaque arbre emprisonne ma pensée et mon admiration, qu'il libère dans sa chute .  Je ne coupe rien d'inutile à mes besoins. Je coupe avec déférence, ce qu'il me faut, pour passer l'hiver à entendre leurs derniers souffles me réchauffer...


cette odeur de hêtre
sur mon vêtement
un peu de neige sur les sommets



anna


Publié dans haïbun

Commenter cet article

marlou 01/04/2010 16:34


L'effet cause et conséquence est si subtil ici !


danièle 10/12/2009 22:28


J'aime beaucoup le non-dit de l'odeur de bois accrochée aux vêtements au déplacement du regard vers les cimes;


py daniel 01/12/2009 22:00


c'est bien beau, anna, et ce dernier haïku me captive aussi !
daniel