waka de Saigyô, haïkaï de Bashô

Publié le par le bol vide

°

marchant sur un chemin

où il n'y a personne

tandis que le soir tombe

pour m'accompagner

les sauterelles élèvent la voix

Saigyô (1188-1190),

in : poèmes de ma hutte de montagne, Ed. Moudarren, 1992.

°

sur ce chemin

ne va personne -

crépuscule d'automne

Bashô (1644-1694)

°

Publié dans haïku

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article