de Henri Gougaud

Publié le par le bol vide


dans : Le rire de la grenouille
(Petit traité de philosophie artisanale)
éd Carnets Nord, 2008
isbn : 978-2-35536-012-page  42 :


" Un conteur africain me disait un jour que les gens de parole, chez lui, au Mali, respectaient une hiérarchie. D'abord, au bas de l'échelle, les conteurs. Au-dessus d'eux, les maîtres de la parole. Au-dessus des maîtres de la parole, les maîtres du silence. Et comme je lui demandais de m'expliquer plus avant : " Un conteur, me dit-il, se doit de captiver, les hommes, les femmes et les enfants. Un maître de la parole doit aussi faire en sorte que l'écoutent les oiseaux et les bêtes. Quant aux maîtres du silence, on ne sait rien d'eux, ils se cachent. On sait seulement qu'ils sont à la source de toutes les paroles."

Henri Gougaud

Publié dans autour du bol

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article